Rechercher
  • Julie Boisseau

Parfaitement imparfait(e) !


Es-tu cette personne toujours tirée à quatre épingles, celle qui ne sort pas en jogging ou si elle n’est pas maquillée, même le dimanche ?

Es-tu cette maman ou ce papa qui fait remarquer à son enfant de 3 ans qu’il a débordé du dessin en le coloriant ?

Es-tu cette personne qui dresse une table digne d’un mariage chaque fois qu’elle reçoit (recevait 😊) des amis à dîner ?

Es-tu cette personne qui va peaufiner son dossier jusqu’au dernier moment pour être sûre et certaine que tout est parfaitement parfait ?


Tu te reconnais ? Et jusque-là tout te semble normal (et je te rassure, tu es normal(e)). Tu as toujours été comme ça. C’est ta nature.


Pourtant, cette exigence et ce regard que tu portes sur toi-même te font parfois défaut. Tes proches te reprochent de toujours vouloir faire mieux que tout le monde. Ton mari/ta femme te reprend chaque fois que tu dis à ton fils qu’il a débordé du dessin :

« Il n’a que 3 ans ! ».

- Ben oui, en même temps, il n’a pas tort mais bon quand même il a débordé de son dessin, faut que je lui apprenne tôt à s’appliquer ».

Ton chef te trouve top parce tu lui rends des dossiers nickels mais il te dit souvent qu’il aimerait que tu ailles un peu plus vite. Et toi, tu te mets la pression pour être encore plus parfait(e) ! Tes collègues finissent par te détester parce que bien sûr tu es dans les petits papiers de Boss tellement tu fais tout bien.

Tes amis, à chaque fois qu’ils t’invitent, s’excusent de ne pas avoir une table aussi belle que la tienne… Et franchement oui, ils auraient pu faire un effort parce qu’une pauvre serviette en papier posée dans l’assiette et même pas assortie à la nappe, toi, t’aurais jamais osé !


Hop Hop Hop Hop Hop … On rembobine et on essaie de comprendre ce qui se passe.


Tu es comme ça, parfait(e), jamais satisfait(e) mais tu n’y peux rien. Et pour une fois, effectivement, je te confirme, tu n’y peux rien.

Les « fautifs », ceux qui t’ont « formaté(e) » comme ça, ce sont tes figures d’autorité lorsque tu étais enfant, autrement dit, tes parents, tes profs ou toute autre personne s’étant en partie chargée de ton éducation. Croyant bien faire, ils t’ont instillé un certain nombre de messages autour desquels tu as forgé ta personnalité. Et voilà que dans ton cas, tu te retrouves avec un driver « Sois Parfait » qui te donne toutes les caractéristiques que je viens d’exposer.


Mais c’est quoi un driver ?

Et bien très cher(e), un driver se construit à partir d’une série d’injonctions que le petit enfant reçoit de la part de ses figures d’autorité et qui, à force de les entendre, adapte ses comportements pour recevoir de la part de ses figures d’autorité des signes de reconnaissance. Pour bien se développer, l’enfant a besoin d’attachement. Or, l’attachement nait quand l’enfant reçoit des signes de reconnaissance. Et comme nous sommes des êtres sociaux, nous recherchons cette reconnaissance. L’enfant, pour obtenir ces signes, va donc mettre en place les comportements adéquats qui déclencheront chez l’adulte ces signes de reconnaissance envers lui.


Pour être plus claire, prenons un exemple :

Si je dis à mon fils chaque fois qu’il fait du coloriage qu’il doit s’appliquer et ne pas déborder du trait, la répétition de ce message va entrainer chez lui la pensée suivante : si je déborde, maman ne va pas m’aimer. Donc, mon fils va adapter son comportement et s’efforcer de ne pas dépasser du trait pour que je lui donne des signes de reconnaissance, c’est-à-dire que je le félicite de ne pas avoir débordé.

Mon fils est peut-être à la base quelqu’un de brouillon et d’imprécis mais, parce qu’il pense que s’il devient précis et appliqué, je vais plus l’aimer, alors, il va adapter son comportement.


Et donc, pour en revenir au fameux driver « sois parfait », l’injonction d’être parfait étant répétée à longueur de journée par la figure d’autorité, l’enfant finit par se mettre en pilote automatique et devient cet être parfait … pour recevoir la reconnaissance de ses parents.

Il se retrouve marqué au fer rouge, pour le restant de ses jours, avec ce driver « Sois parfait ».


Mais faut-il pour autant incriminer les figures d’autorité ?

La réponse est non, bien sûr, parce que tout cela est très inconscient et elles ne font pas exprès de transmettre ces injonctions. Toutefois, je dois reconnaitre qu’une fois avertis, et quand on a compris le mécanisme des drivers, on est beaucoup plus attentifs à la façon dont on éduque ses enfants 😊


Revenons à notre fameux « sois parfait ». Exposé comme je l’ai fait plus haut, il semble pourrir la vie de tous ceux qui en ont hérité. Relativisons tout de même car le driver « sois parfait » présente aussi, comme tous les drivers, des avantages.

Les « sois parfait » sont des personnes fiables, persévérantes, très engagées, précises. Quand on leur confie une tâche, elles la réalisent avec application et le résultat bluffe toujours leur interlocuteur. On peut compter sur elles, elles donnent toujours le meilleur d’elles-mêmes pour que tout soit justement parfait.


Pour autant, lorsque le driver commence à empoisonner un peu la vie, il existe une méthode pour s’en détacher :

1. Prendre conscience de son driver Sois Parfait.

2. S’autoriser à moins l’être

3. Expérimenter et vérifier ce que l’on ressent

Si la méthode est relativement simple, sa mise en œuvre peut être un peu plus compliquée, surtout pour un « sois parfait » qui va devoir s’autoriser l’imperfection !

Mais une fois qu’on y a goûté, quel bonheur et quelle satisfaction.


Je suis moi-même une « sois parfait » et je crois que la première fois où je me suis autorisée à être enfin imparfaite (j’étais sortie dans la rue pas maquillée), j’ai ressenti une immense joie et un sentiment intense de liberté ! Ça m’a fait un bien fou, comme si j’étais enfin moi.

Tu te reconnais dans le « Sois parfait » ? Quelle autorisation vas-tu te donner pour toucher du doigt l’imperfection et atteindre le bonheur ?


On en parle ensemble si tu le souhaites.

Il existe 5 drivers, tu veux découvrir les tiens et savoir comment les atténuer pour vivre enfin TA vie et être en accord avec qui tu es vraiment ? Call me 😊




285 vues0 commentaire