Rechercher
  • Julie Boisseau

A la découverte des Amériques ou comment passer la vague


A toi, Chef d’entreprise qui, depuis quatre semaines te lèves tous les matins en te demandant de quoi sera fait demain.

Toi qui au petit déjeuner regarde, impuissant, ton carnet de commandes se vider.

Toi qui au déjeuner appelle ton banquier pour t’assurer qu’il t’accordera ce petit prêt pour combler la trésorerie qui s’appauvrit.

Toi qui t’endors en pensant à tes collaborateurs sans avoir la certitude que demain ils seront toujours à tes côtés.

Depuis le début de la crise COVID19, tu es sur tous les fronts. Tu as constitué autour de toi une taskforce de tes plus fidèles collaborateurs et ensemble, vous élaborez tous les scenari possibles pour gérer au mieux cette crise : mise en place du télétravail, protection des collaborateurs, chômage partiel parfois inévitable, réorientation temporaire de la production…

Les yeux rivés toute la journée sur les actualités à attendre les dernières décisions des autorités et sur les tableaux de bord à tenter de trouver les clés pour maintenir à flot le joli bateau dont tu es le fier capitaine, tu te demandes quand cela va-t-il se calmer.

Tu tiens la barre mais tu es déjà tellement épuisé par tant d’énergie déployée et tant d’incertitudes quant à l’avenir de ton navire.

Que traverses tu au juste ? Une simple tempête ou es-tu entré dans le triangle des Bermudes dont seuls les navigateurs les plus chevronnés arrivent à réchapper.

Nul ne le sait…

Et pourtant, l’embellie est à portée de main des marins les plus malins.

Tu mets actuellement tout en œuvre pour limiter les avaries mais as-tu tout envisagé ?

Dans une longue traversée, celui qui arrive à bon port est toujours celui qui s’est le mieux préparé, celui qui a anticipé toutes les possibilités.

Alors, Capitaine… pourquoi ne pas utiliser la technique de la double barre ?

D’un côté, ton équipe rapprochée, ceux avec qui tu gères la crise et maintiens la barre dans

ces eaux agitées.

De l’autre, une équipe de « jeunes mousses », experts en leur domaine, mais avec un regard neuf et qui vont t’aider à penser et bâtir l’après.

Il est vital dès maintenant, alors que tu es dans le creux de la vague, d’anticiper la suivante pour savoir de quel côté orienter la barre.

Mais toi capitaine et ton équipe adorée, tu ne sais plus quelle route emprunter… l’écume des flots t’aveugle. Oh bien sûr, tu te dis qu’il est préférable d’attendre d’être remonté sur le haut de la vague pour apercevoir de nouveau l’horizon.

Mais Capitaine, il sera trop tard ! Tu risques de plonger plus fortement et plus profondément dans la vague suivante, au risque même d’atteindre des profondeurs si abyssales que ton joli navire sombrera. Imagine ton équipage en train d’attendre sagement, confiné sur le pont, que le navire sombre. Quand bien même tu sortirais à nouveau de cette vague, combien d’hommes auras tu perdus, jetés par-dessus bord ou usés par l’épuisement. Et ceux qui seront encore à tes côtés, sauront-ils encore te faire confiance, toi, qui n’a pas su anticiper cette nouvelle tempête, toi qui n’as pas su les protéger du pire.

Car c’est bien cela que tes hommes attendent de toi. En période de crise, le collectif se regroupe pour faire face. Tu n’as pas besoin d’être sur le pont en permanence.

Nulle question d’abandonner tes équipes en pleine tempête, bien au contraire. Mais tes hommes, s’ils ont besoin que tu continuent à les soutenir, attendent aussi de toi que tu leur montres le chemin qui les fera s’extraire de cette mauvaise passe.

Ce scénario catastrophe, Capitaine, tu peux l’éviter en prenant la décision de voir au-delà de la vague.

Alors, es-tu prêt à t’entourer d’une nouvelle équipe de mousses ? Son rôle, te faire entrevoir des routes différentes. Et alors que la mer déchainée te laissait entrevoir les rives indiennes… tu finiras par trouver les Amériques et conquérir un nouveau monde.

Je suis l’un de ces mousses et j’ai très envie de découvrir l’Amérique à tes côtés…

0 vue0 commentaire